Physiothérapie

Douleur au coude est une tension excessive

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

Par Sébastien Plante, Physiothérapeute et ostéopathe

 

Une des causes les plus fréquentes de douleur au coude est une tension excessive de la membrane inter-osseuse de l’avant-bras. L’avant-bras est composé de deux os (radius et cubitus). La membrane inter-osseuse relie ces deux os du coude jusqu’au poignet. C’est dans cette membrane que passe différents nerfs, artères et veines qui cheminent vers la main. La sursollicitation du poignet et de l’avant-bras par l’ordinateur, la souris, les mouvements répétitifs, le sport, … produit souvent une tension dans cette membrane. Si vous ne prenez pas le temps de l’étirer sur une base régulière, l’accumulation de tension produira à long terme une compaction des articulations du coude et du poignet, d’où l’apparition de tendinites (épicondylite).

Douleur au coude est une tension excessive

Conseils et recommandations

Un des bons exercices pour étirer votre membrane inter-osseuse de l’avant-bras est celui-ci : appuyez vos deux paumes de main sur une table avec les doigts qui pointent vers l’arrière (vers vous), les coudes complètement en extension (droits) jusqu’à une sensation d’étirement confortable à la face antérieure du poignet. Gardez cet étirement 30 secondes et répétez cinq fois de suite. Faites-le à tous les jours.

Lors d’épicondylite, immobilisez votre poignet avec une attelle plutôt que d’utiliser un bracelet épicondylien. Ce sont les mouvements répétés du poignet qui produisent une épicondylite et non les mouvements répétés du coude. Tous les muscles du poignet finissent par un tendon commun qui s’attache sur un os du coude qui se nomme épicondyle. Donc les symptômes sont ressentis au coude mais la cause est la sur-sollicitation du poignet !

 

Ces épicondylites qui ne guérissent pas!

L'épicondylite est simplement une tendinite des tendons extenseurs du poignet et des doigts qui se localise à la face postéro-externe du coude. Tous les muscles extenseurs des doigts et du poignet finissent par un tendon commun, lequel s'attache au niveau du coude sur une partie de l'humérus qui s'appelle l'épicondyle. L'épithrocléite est exactement la même chose mais à la face antéro-interne du coude puisque les tendons fléchisseurs des doigts et du poignet s'attachent sur l'épithroclée. » Lire la suite ...

Ces épicondylites qui ne guérissent pas!

 

Consultez mon profil pour plus d' information.

 

 

« Retour

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.