Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

Cancer du sein au masculin

Par: Mario Chaput, naturopathe, ND.A.

Le cancer du sein ne touche pas que les femmes. Il peut également subvenirchezl’homme, bien que le tissu glandulaire présent dans cette région, soit moins abondant chez celui-ci que chez la femme.

Comme bien des formes de cancer, le cancer du sein est en progression chez l’homme autant que chez la femme. Près de deux cancers masculins pour 1000, toucheront l’homme au niveau du sein. Dans 80 à 90 % des cas, ces cancers possèderont des récepteurs hormonaux positifs (hormonodépendants), c’est à dire que ceux-ci seront grandement stimulés dans leur développement, par la présence de certaines hormones ou substances chimiques capables de se fixer sur les mêmes récepteurs cellulaires que les hormones (Paraben, insecticides, pesticides, etc.).

Les facteurs de risque

Parmi les facteurs augmentant les risques de développer un cancer du sein chez l’homme, on note: l’hérédité (le gêne BRCA2 augmente le risque), les radiations, l’exposition à des hormones (stéroïdes, fertilité, alimentation (coupes grasses de viandes, gras animal)), une fonction testiculaire déséquilibrée (inflammation des testicules,, descente tardive des testicules, hernie inguinale…), une fonction hypophysaire déséquilibrée (tumeur, hyperprolactinémie, traumatisme cérébral…), l’alcoolisme, une cirrhose, gynécomastie (développement bénin du tissu mammaire chez l’homme), l’obésité et finalement le tabagisme.

Les symptômes

Le cancer du sein se manifeste généralement chez l’homme de plus de 50 ans. Les symptômes suivants peuvent être observés: masse au sein, rétractation de la peau du sein ou du mamelon, écoulement mammaire, ulcération du sein ou du mamelon, fixation du tissus mammaire à la peau, douleur, ganglions satellites enflés…

Les traitements

Les examens de dépistage comme l’échographie, la mammographie et la biopsie sont essentiels afin de permettre au médecin de pauser son diagnostic initial. Selon les cas, la chirurgie, la mastectomie (ablation du sein mais conservation du muscle pectoral), la chimiothérapie et la radiothérapie seront utilisées. Traité dans les stades initiaux de la maladie, le taux de survie à 5 ans peu s’approcher de 70%.

Après les traitements initiaux, l’utilisation de certains anticorps (Herceptin), de médicaments s’opposant aux hormones (Tamoxifen, LH releasing analog…) permettront de réduire les risques de récidive tumorale ou de rechute (apparition de métastases à distance).

Bien que ce cancer soit très peu étudié au niveau des alternatives naturelles valables afin de réduire son risque et de supporter les malades qui en sont atteints, le modèle du cancer du sein féminin, nous offre une bonne perspective des voies les plus encourageantes, où des travaux futurs devraient être les plus concluants.

Peut-on prévenir le coup?

Il est de plus en plus évident qu’une consommation accrue de vitamine D, permette de réduire le risque d’apparition de cancer du sein de 20 % ou plus. Les bioflavonoïdes, qui sont des substances présentes dans les fruits et le thé vert permettent de réduire les risques de lymphoedème (enflure importante du bras du côté où l’opération et la radiothérapie ont été faits) et de récidives tumorales du sein chez la femme.

Les indoles (L'indole est un composé organique aromatique hétérocyclique) présents dans les crucifères (chou, brocoli, etc.) permettent de réduire les effets toxiques des hormones sur le sein. La restriction de l’alcool et du tabac ainsi qu’un poids santé réduisent également les risques. L’enzymothérapie (utilisation de protéases que l’on retrouve dans l’ananas, la papaye, la figue et le kiwi) contribue aussi à diminuer les risques. Il importe également de manger bio le plus possible afin d’éviter une exposition excessive à des substances chimiques capables d’imiter les hormones et de provoquer ainsi l’apparition du cancer. Parlez-en à votre naturopathe…

Par Mario Chaput, naturopathe, collaborateur pour www.InfoNaturel.ca

InfoNaturel le 25 septembre 2012


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.