Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

L’adaptation au stress par Kate Rhéaume-Bleue, Naturopathe

Qu’est-ce exactement que le stress ? Succinctement, la réactionStress de stress correspond à un certain nombre de changements apportés à notre physiologie habituelle par un agent stressant. Ces agents peuvent être des événements exceptionnels (p. ex. un accident d’automobile, une mortalité dans la famille), mais parfois aussi des situations quotidiennes apparemment banales (perdre ses clefs, être en retard à un rendez-vous).

Bien que la réaction de stress soit un processus complexe auquel participent le cerveau et presque tous les organes du corpos, les principaux médiateurs en sont les glandes surrénales. Dans une situation inquiétante, ces glandes de forme conique qui se situent au-dessus les reins dégagent du cortisol et de l’adrénaline, préparant ainsi l’organisme à une réaction de combat ou de fuite.

Les hormones, à leur tour, produisent les symptômes que nous associons généralement au stress : pouls accéléré, mains moites, bouche sèche, et anxiété. Toutefois, nous sommes aujourd’hui confrontés de façon répétée à des agents stressants pendant toute la journée, sans grande possibilité de réagir (il vous est impossible de fuir ou de vous battre lorsque vous êtes coincé en plein bouchon de circulation ou que vous assistez à une réunion).

Un état de stress prolongé peut drainer la capacité des glandes surrénales de produire des hormones de façon appropriée et peut entraîner un épuisement des surrénales, communément appelé « épuisement professionnel ». L’épuisement des surrénales est très répandu dans le monde accéléré où nous vivons. Même s’il existe des analyses cliniques et des tests de laboratoire permettant de mesurer la fonction surrénalienne, on reconnaît souvent l’épuisement des surrénales à des symptômes évidents, notamment une profonde fatigue, la difficulté de s’extirper du lit le matin, un sentiment d’épuisement ou des rages de sucre ou de caféine pour se redonner de l’énergie.

Heureusement, la nature nous a donné une gamme de plantes appelées adaptogènes dont la principale fonction est de renforcer la capacité de surmonter le stress. Le mot adaptogène s’applique à toute plante qui augmente la résistance de l’organisme à des traumas émotionnels, à l’anxiété et à la fatigue – en d’autres mots, la capacité de « s’adapter ». Les plantes adaptogènes n’agissent généralement pas de façon spécifique, étendant plutôt leurs effets à divers facteurs physiques et biochimiques qui finissent par équilibrer les hormones endocriniennes et le système immunitaire. Tous les adaptogens agissent, directement ou indirectement, en soutenant la fonction des surrénales.

Parmi les adaptogènes les plus étudiés, on remarque l’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus). Des études ont prouvé que l’éleuthérocoque, parfois appelé ginseng de Sibérie, peut augmenter l’acuité mentale et la capacité de production, améliorer la qualité du travail produit dans des conditions de stress et accroître la performance athlétique.

L’ashwagandha (Withania somnifera) ou ginseng indien est un adaptogène utilisé depuis l’antiquité en médecine ayurvédique. Des extraits normalisés de racines et de feuilles de cette plante soutiennent la fonction des surrénales, abaissant le taux de cortisol, hormone responsable de nombreuses maladies liées au stress. L’ashwagandha semble particulièrement utile pour favoriser l’acuité mentale et la concentration, accroître la résistance à la fatigue et apporter une impression générale de bien-être.

L’orpin rose ou rhodiole (Rhodiola rosea) est une autre plante adaptogène dont l’action semble différente de celle du ginseng, puisqu’elle agit sur les neurotransmetteurs et les endorphines. C’est probablement pourquoi la rhodiole améliore efficacement l’humeur et diminue la dépression et l’anxiété, sans compter ses effets adaptogènes traditionnels tels l’amélioration de la performance physique et mentale.

La L-Théanine, acide aminé extrait du thé vert, est relativement nouvelle sur la scène antistress. Même si elle n’est techniquement pas un adaptogène, elle joue un rôle très utile en diminuant l’anxiété, une composante fréquente du stress. La L-Théanine favorise la quiétude mentale en produisant des ondes alpha au cerveau. Les ondes alpha sont les ondes cérébrales dominantes chez une personne éveillée, mais détendue et concentrée, par exemple dans un état méditatif. La L-Théanine réduit aussi la consommation alimentaire provoquée par le stress.

Selon Dr Hans Selye, fondateur de la théorie moderne sur le stress, personne ne peut vivre constamment sans aucun stress. En effet, le stress n’est pas une maladie, il est le sel même de la vie, car n’importe quelle émotion, n’importe quelle activité est une source de stress. Bien sûr, l’organisme doit être prêt à y faire face. En plus de l’exercice régulier et de la relaxation, le moyen le plus efficace de surmonter le stress constant de la vie moderne est de prendre une combinaison de plantes adaptogènes.

Kate Rhéaume-Bleue est docteure en naturopathie, auteure et pédagogue. Diplômée et ex-membre du corps enseignant du Canadian College of Naturopathic Medicine, Dr Rhéaume-Bleue est une grande spécialiste de la médecine naturelle et donne des conférences traitant de divers sujets liés à la santé et au bien-être partout au Canada.

 

Références:

Farnsworth N.R., Kinghorn A.D., Soejarto D.D., and Waller D.P., 1985, “Siberian Ginseng (Eleutherococcus senticosus): Current Status as an Adaptogen,” pp. 155-215. In Wagner H., Hikino H., and Farnsworth N.R. (eds.), Economic and Medicinal Plant Research, Vol. 1. Orlando, FL: Academic Press.

Nathan, P., “The neuropharmacology of L-Theanine (N-Ethyl-L-Glutamine): A possible neuroprotective and cognitive enhancing agent.” Journal of Herbal Pharmacotherapy 2006, Vol 6(2):21-30.

Spasov A.A., Wikman G.K., Mandrikov V.B., et al., “A double-blind, placebo-controlled pilot study of the stimulating and adaptogenic effect of Rhodiola rosea SHR-5 extract on the fatigue of students caused by stress during an examination period with a repeated low-dose regimen,” Phytomedicine, 2000;7:85–89.

Shirakawa, S., et al., National Institute of Mental Health. Tokyo, Japan., Released at Society of Physiological Anthropology Conference, Tokyo. 2003.

 

InfoNaturel – Produit naturel, le 22 février 2010


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.