Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

Alimentation selon les groupes sanguins

Par: Jean-Yves Dionne, B.Sc., Pharmarciengroupe sanguins

Une auditrice de «L’après-midi porte conseil», de Kingston en Ontario, m’a demandé mon opinion sur l’alimentation selon les groupes sanguins. Le sujet étant plutôt vaste pour y répondre par courriel, j’ai décidé d’en faire une chronique.

Que sont les types sanguins?

Depuis les découvertes de Karl Landsteiner, médecin au début du 20e siècle, le sang est classé en groupes, selon les différents antigènes qui se retrouvent sur les globules rouges. Ces antigènes, s’ils sont mis en contact avec un autre type de sang (lors d’une transfusion, par exemple), causent une réaction immunitaire: l’hôte sécrète des anticorps et cause la destruction du sang transfusé. Les antigènes les plus connus sont ceux des groupes A, B, AB et O, ainsi que le facteur rhésus (Rh+ ou Rh-; le nom vient de la variété de singes dans laquelle on l’a trouvé). Il existe cependant de nombreux autres antigènes. C’est pourquoi, avant d’effectuer une transfusion, on effectue d’abord une épreuve de compatibilité (cross-match) pour s’assurer que le sang du donneur et celui du receveur sont compatibles.

Le régime selon les groupes sanguins

Au début des années 50, un naturopathe américain du nom de James L D’Adamo constate que les régimes offerts dans les centres de cure (très souvent végétariens) ne donnent pas des résultats similaires pour tous les patients. Certains sont éclatants de santé, alors que d’autres dépérissent sous l’effet de ce régime santé

Suite à ses propres recherches, monsieur D’Adamo fait un lien entre certaines réactions physiologiques et la présence de molécules spécifiques dans l’aliment. Ces molécules seraient des lectines (ne pas confondre avec les leptines, qui sont des hormones), c’est-à-dire des protéines liées à des sucres qui ont la capacité de causer des réactions immunitaires: lorsqu’on met ces molécules en présence de sang (en laboratoire), on observe des réactions dites d’agglutination. Attention, ces réactions apparaissent lors de l’interaction directe avec le sang. Dans la vraie vie, il y a tout un système digestif entre le sang et l’aliment!

Monsieur D’Adamo établit une corrélation entre le type d’intolérances retrouvées chez les individus et leurs groupes sanguins (A, B, O et AB). Il constate aussi que les individus d’un même groupe ont des caractéristiques communes, comme leur façon de réagir au stress. Ce nouveau constat l’amène à développer toute une série de conseils sur les habitudes de vie à adopter pour les différents groupes. Par exemple, il suggère aux personnes du groupe A de privilégier les activités de type méditatif…

Il développe ensuite une histoire sur l’origine des groupes sanguins qui serait l’explication de ces intolérances:

· Les «O» seraient le plus vieux groupe sanguin, celui des chasseurs cueilleurs. C’est donc le groupe des carnivores.

· Les «A» apparaîtraient lors de la sédentarisation, avec l’agriculture. C’est donc le groupe des végétariens.

· Les «B» seraient des nomades, donc habitués à une variété d’aliments.

· Les «AB» seraient les derniers venus et consommeraient la même chose que les «B».

Pour chacun de ces groupes, les aliments sont classés en 3 catégories:

1- À privilégier

2- Neutre

3- À éviter

De plus, certains aliments (comme le porc, le saumon fumé, le son de blé, la crème glacée, le poivre noir, etc) seraient à éviter pour tout le monde.

Ledit régime a été popularisé par le fils du créateur, Peter D’Adamo, grâce à son livre Eat 4 your type (4 Groupes sanguins, 4 Modes de vie).

Les promesses du programme D’Adamo (1,2)

Le programme D’Adamo devrait vous permettre de:

· réduire le stress,

· maximiser le potentiel de vos enfants,

· vivre plus longtemps et en meilleure forme,

· surmonter les affections chroniques,

· éviter les maux auxquels vous êtes prédisposés,

· perdre du poids (si nécessaire),

· pratiquer des activités qui vous conviennent.

Ce que j’en pense

Personnellement, je trouve cette classification des aliments selon les groupes sanguins très douteuse. Il est d’ailleurs facile de trouver des «A» qui sont intolérants au gluten, ou même qui souffrent de maladie céliaque… ils font de bien mauvais végétariens! De plus, pour citer ma belle-mère: «Comment voulez-vous appliquer ce régime quand, dans la même famille, vous avez des «A», des «B» et des «O»…

La relation entre les lectines et les intolérances alimentaires est réelle. Les intolérances au gluten et à d’autres protéines du même type en sont des exemples. Le principe de base (intolérance à protéine spécifique) suit donc une certaine logique, mais, à ma connaissance, rien dans la science actuelle ne peut corroborer la relation entre ces intolérances et les antigènes des globules rouges. J’ai beau chercher, rien.

L’approche D’Adamo prend souvent la forme de prescriptions très strictes, tant du côté alimentaire que du côté style de vie. Je la trouve trop dogmatique. Il y a probablement du vrai dans ses fondements (qui partent d’observations)… mais la clé de lecture à partir des groupes sanguins est pour le moins difficile à croire.

De façon générale, je n’adhère pas à un régime en particulier parce que, à mon avis, les régimes sont des réponses préfabriquées qui ne répondent pas aux besoins individuels. Les régimes n’enseignent pas à bien manger ni à comprendre notre propre lien avec l’aliment.

Intolérances alimentaires

Mon hypothèse de travail concernant les nombreuses intolérances alimentaires est qu’elles sont principalement dues à un syndrome nommé l’intestin poreux. Un intestin poreux absorbe des fragments de protéines sensibilisants qui ne devraient normalement pas être absorbés et qui peuvent entrainer toutes sortes de réactions. Le JOURNAL ALIMENTAIRE est le meilleur moyen de les identifier.

Dans votre journal, notez tout ce que vous mangez, le plus honnêtement possible. Notez-y aussi tous vos symptômes, qu’ils soient étranges, inhabituels ou plus réguliers. Après quelques semaines, vous serez en mesure de faire des liens entre des aliments spécifiques et l’apparition de certains symptômes. De cette façon, vous développerez une approche individuelle. Si vous avez besoin d’un coup de pouce dans cette démarche, un(e) nutritionniste est la meilleure personne pour vous aider.

Et vous, qu’en pensez-vous?

La diète selon les groupes sanguins m’apparaît tenir plus du mythe que de la science… mais je pourrais me tromper. Si vous vous sentez bien avec une telle approche, pourquoi pas? Moi, je ne suis pas convaincu.

InfoNaturel – 3 avril 2010 – Médecine alternative, alimentation, mieux être

image

 

Découvrez les articles en vedettes écrit par Jean-Yves Dionne

Grippe porcine et autres épidémies «promises»: comment pouvons-nous y faire face?

La FDA affirme que les «Cheerios» sont des médicaments!

Le fructose au banc des accusés

Peut-on prendre trop de calcium?

Consultez mon profil pour plus d' information, Jean-Yves Dionne, le 23 décembre 2009

Références:

1. http://www.regimesmaigrir.com/regimes/groupes-sanguins.php

2. Site québécois sur le sujet: http://www.abovie.com/sante_plus/alimentsEtGroupesSanguins.htm

Pour en savoir d’avantage:

· Texte d’Hélène Baribeau sur passeport santé.net http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=groupes_sanguins_regime

· Site de Thierry Liévois Ostéopathe français: http://www.raby-f.fr/alim_grp.htm

· Info sur lectines: http://fr.wikipedia.org/wiki/Lectine; http://en.wikipedia.org/wiki/Lectin

· Le site du père - James L. D’Adamo: http://www.dadamoinstitute.com/Home.html

· Le site du fils - Peter D’Adamo: http://www.dadamo.com

Un article d’un détracteur très articulé sur le sujet : Challenges to the Plant-Based Diet in the 90’s: “The Zone” and “Blood-Type” Diet Fads


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.