Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

Les inévitables petits bobos …

Par Céline Arsenault, ND.A.

Qu’il est beau et si bien réussi notre premier bébé! Quel cadeau! Et un jour, pour la plupart d’entre eux, il y aura une chute, une égratignure, une ecchymose ou bien encore une brûlure avec toutes les petites marques qui peuvent s’en suivre. Comme parents nous devons faire le deuil de la «perfection» chez nos enfants, ces petites expériences nous y aideront grandement, fort heureusement d’ailleurs…

C’est surprenant de constater que beaucoup de foyers ont très peu de produits pour parer aux urgences normales d’une vie avec des enfants. À peine avons-nous des pansements et un peu de « proviodine » pour désinfecter les plaies. Ce qui est très peu, compte tenu de tout ce que nous vivrons au quotidien avec nos explorateurs en herbe.

Dans un premier temps, il est essentiel de se confectionner une trousse de premiers soins ou de s’en procurer une déjà montée. Ce n’est surtout pas dans le feu de l’action que nous devons réaliser que nous n’avons rien pour soigner les petites blessures. Cette trousse peut donc s’acheter en pharmacie ou encore auprès de la Croix Rouge. Il y en a pour tous les budgets. Nous y retrouvons normalement des ciseaux pour couper les gazes, une petite pince pour enlever des échardes ou pour tenir les pansements, des compresses de différentes grosseurs, du diachylon anti-allergique, des pansements oculaires, un triangle de coton avec une grande épingle à ressort pour confectionner une écharpe, un désinfectant pour la peau écorchée, des « plasters » de différentes tailles. À cela, il est souhaitable d’ajouter les éléments suivants :

} Un bain d’œil (que vous trouverez en pharmacie) qui sera très utile si votre enfant reçoit du sable dans les yeux ou encore s’il reçoit un produit irritant dans son œil. Toujours utiliser de l’eau tiède préalablement bouillie, idéalement non chlorée, pour laver l’œil irrité. Dans les cas de conjonctivite on ajoutera 5 gouttes d’eau de bleuet dans le bain d’œil ou encore une goutte de teinture-mère d’Euphraise. On fera ce bain plusieurs fois dans la journée.

} Un onguent pour les brûlures à base de calendula ou de consoude que vous trouverez dans une boutique de produits naturels ou à la pharmacie. Ce même onguent servira pour les écorchures. Ce sont des pommades cicatrisantes.

} Un onguent ou une crème contenant de l’arnica sera très efficace dans les cas d’ecchymoses (bleus). Ils disparaîtront ainsi plus rapidement. On pourra aussi l’utiliser dans les cas de douleurs musculaires (ex. Traumeel, de la compagnie Heel)

} Un sac de caoutchouc qui servira à mettre de la glace (toujours en avoir dans le congélateur) en cas de foulure ou de bleus importants. Il existe aussi des sacs qui se refroidissent instantanément à l’utilisation, idéal pour les longues randonnées.

} Des pansements de rapprochement (stéri-strip) qui seront très utiles dans les cas de coupures plus profondes. Ils serviront à rapprocher les côtés d’une plaie sans faire de points de sutures.

} Une bouillotte ou un sac magique est aussi essentielle pour les maux de ventre, les indigestions ou les douleurs au foie.

} De l’eau savonneuse servira à nettoyer les plaies. Des tampons de solutions désinfectantes (vérifier les dates de péremption) en enveloppe individuelle peuvent être utilisés ensuite pour désinfecter la plaie.

} De l’argile verte en poudre ou concassée pour faire des cataplasmes, utile dans les cas d’infections, de douleur, d’inflammation, de brûlures, de fièvre, etc. (Consultez la section de la pharmacie naturelle dans le livre Soins à mon enfants, Éditions le Dauphin blanc).

} Le remède Rescue du Dr Bach sera aussi très utile pour soutenir l’enfant ou l’adulte dans des moments de grandes peurs ou de stress intense. À utiliser au besoin.

Tous ces petits accessoires feront toute la différence quand viendra le moment d’appliquer vos premiers soins.

De plus, lorsqu’il y a une chute importante ou encore une forte collision entre deux enfants, nous n’apercevons pas nécessairement de blessure et pourtant il peut y avoir un débalancement interne qui aura des répercussions dans leur corps. Pour illustrer ce propos, je prendrai l’exemple d’une pomme qu’on échappe sur le sol. En apparence il n’y a aucune meurtrissure mais lorsque l’on pèle la pomme nous voyons apparaître des taches brunes sur la chair, témoins de la force de l’impact. Notre enfant peut donc en se frappant fortement débalancer une partie de sa structure interne. Les tissus seront alors comprimés, ce qui nuira à une bonne circulation sanguine et lymphatique. Cette «tension» pourra perturber le sommeil de l’enfant, lui donner des maux de tête ou encore le rendre irritable. Il est donc très recommandé de consulter un bon ostéopathe qui relâchera ces tensions internes en travaillant sur le tissu conjonctif. Ces soins sont agréables à recevoir et ils nécessitent peu de répétition. Ils accélèrent le processus de guérison tout en évitant des séquelles à long terme. De plus, tout enfant en croissance profitera grandement d’une visite annuelle de prévention chez l’ostéopathe car ils vivent rarement une année sans faire de chute…

Un dernier élément à considérer dans la gestion des bobos de nos enfants est de reconnaître l’expression de leur douleur. Évitons de l’amoindrir en leur disant que ça ne fait pas mal alors que l’enfant pleure à chaude larme. Les larmes et les cris permettent la libération d’une frustration ou d’une colère qu’il n’est pas bon de maintenir à l’intérieur de soi. Rapidement, comme parent vous saurez reconnaître si votre enfant pleure parce que ça fait mal ou s’il pleure exagérément parce qu’il est fatigué ou pour attirer votre attention. Demandez-lui où ça fait mal, tout en acquiesçant à sa douleur. Demandez-lui de vous montrer à quel endroit il est tombé et prenez le temps de lui accorder votre attention, de reconnaître sa douleur et de lui-même il cessera de pleurer lorsqu’il sera prêt.

Le soin des petits « bobos » de tous les jours est l’occasion d’un merveilleux contact avec nos enfants. Ils apprennent ainsi à écouter leurs corps et à en prendre soin. Plus tard, ils répèteront vos gestes.

Céline Arsenault  ND.A.- Membre de l'Association des naturopathes agréés du Québec – InfoNaturel.ca - produits naturels - le 1 juin 2012


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.