Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

Comment passer de belles vacances au soleil sans souffrir d'insolation

Par Sylvie Rousseau, naturopathe, ND.A.

Profiter au maximum du soleil est toujours agréable en voyage, que ça soit lors de vacance dans le sud, de voyage d'aventure dans des pays exotiques ou d'expédition sportive hors des sentiers battus. Mais parfois cette pratique peut provoquer des malaises réels si certaines précautions de base ne sont pas respectées. L'hyperthermie, par exemple, se produit lorsqu'il y a défaillance de l'organisme à contrôler la température interne.

Normalement, on assure notre température interne grâce à la transpiration. Mais lorsqu'une personne est exposée trop longtemps à un soleil extrême sans possibilité de se réhydrater, elle peut se retrouver avec un épuisement attribuable à la chaleur.

Plusieurs symptômes peuvent annoncer ce type de malaise. De façon générale, l'urine est moins abondante et plus foncée et l'épiderme est sec et brûlant. De plus, la personne affectée peut souffrir d'importantes sudations, de crampes musculaires, de fatigue, d'étourdissements, de maux de tête, de nausées, de vomissements et même de confusions et d'évanouissements. Ce problème peut être très dangereux pour la santé. En quinze minutes seulement, la température du corps peut monter au-dessus de quarante degrés Celsius alors que la normale est de 37,5.

Également, les efforts que le corps prend pour stabiliser sa température provoque une montée de sang rapide à fleur de peau. Le cerveau est alors moins bien irrigué tout comme les muscles. Cela affecte la force musculaire et la capacité à penser.

Même si on est tous sujet à souffrir de coup de chaleur, certaines personnes peuvent être plus à risque dont les personnes souffrant de déshydratation soit les alcooliques, les personnes âgées ou celles qui prennent des médicaments comme les antihistaminiques ou les neuroleptiques. Il y a deux sortes de malaises dû à une exposition extrême à la chaleur : le coup de chaleur et l'insolation.

Le coup de chaleur se produit lorsqu'il y a eu une perte trop grande d'eau et d'électrolytes dû à la transpiration et qu'en même temps, trop peu d'hydratation ait pu permettre au corps de compenser les pertes. Cela peut se produire lors d'un exercice physique intense sous le soleil. De plus, les gens qui souffrent de maladies cardiovasculaires ou qui ont un régime alimentaire faible en sel sont plus sujets aux coups de chaleur. La personne affectée aura des sueurs abondantes suivies d'une peau froide et moite. Elle n'aura pas de fièvre. La pression sanguine et le pouls seront lents et faibles. On pourra parfois noter une anxiété, une faiblesse et de la fatigue.

Une insolation est un problème de santé plus sérieux. Elle est provoquée par une exposition extrême du corps à la chaleur pendant une longue période. Le problème prend forme parce que le corps n’arrive plus à réguler sa température interne par la sudation. Les personnes souffrant de maladies comme la sclérodermie ou la fibrose kystique sont plus à risque, car ces maladies affectent leur capacité à suer. La personne fera de la fièvre et aura la peau chaude, rouge et sèche. Le rythme cardiaque sera élevé au repos. La respiration sera plus rapide et moins de sueurs seront observés. La personne se sentira faible et pourra souffrir de maux de tête, d'étourdissements et de confusions. Cette situation peut demander une intervention médicale d'urgence.

Les règles de prévention

La façon la plus simple d'éviter les coups de chaleur est évidemment de limiter le temps passé sous un soleil ardent. Il est, de plus, judicieux de porter un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements amples de couleur pâle.

Buvez de l'eau fréquemment et des petites quantités à la fois pour en faciliter l'absorption. Trois à quatre litres d'eau par jour pour un adulte sera nécessaire s'il fait chaud et humide. On peut ajouter dans son eau du jus de citron et un peu de sel de mer pour aider à se réhydrater.

Il est impératif d'éviter les boissons gazeuses, le thé et le café car ces derniers accélèrent la déshydratation. À l'opposé, on peut manger des aliments contenant beaucoup d'eau comme les melons d'eau, les cantaloups, les papayes, les ananas, les courges et les concombres. Prendre de la vitamine C peut aider à prévenir les insolations.

Quelques solutions naturelles

Dans une éventualité de malaise dû au soleil, il est important d'hydrater rapidement la victime et de la placer dans un endroit frais ou dans un bain tiède. On peut rafraîchir le front et la nuque en mettant des compresses d'eau froide sur lesquelles on a versé quelques gouttes d'huiles essentielles de lavande officinale. Masser les extrémités des membres et surtout les zones réflexes de la plante des pieds peut favoriser la circulation générale.

L'eau de mer isotonique de Quinton aide à remplacer les électrolytes perdus. Cette eau marine contient l'ensemble des sels minéraux et des oligo-éléments de la mer dans un rapport semblable au plasma humain. Cela permet une rééquilibration des minéraux sous forme assimilable qui régénère l'organisme.

En homéopathie, on peut donner de la Belladona 15 CH en cas de peau brûlante, chaude et sèche ou si les pupilles sont dilatées. Le Bryonia alba 15 CH est utile s'il y a un mal de tête intense.

Le cataplasme de chou vert est un outil intéressant pour reminéraliser l'organisme. On utilise quatre à cinq feuilles de chou qu'on applique sur le crâne et la nuque pour une période d'au moins quatre heures. Il est important d'écraser la côte principale de chaque feuille, afin d'en exprimer le suc.

Finalement, le cataplasme d'argile verte est un très bon remède naturel. Il se fait à partir de quatre cuillerées à soupe d'argile auquel on ajoute de l'eau froide jusqu'à obtention d'une pâte épaisse qu'on applique en couche épaisse sur le crâne trente minutes.

Ces quelques conseils vous permettront, je l'espère, de profiter pleinement de vos vacances ensoleillées !

InfoNaturel , le 19 mai 2012

Références. :

  1. RODET, Dr Jean-claude, La bible du marcheur, Marcel Broquet éditeur, 2012.
  2. ZOLTAN Rona MD, MSc, Encyclopedia of natural healing, Alive books, 1997.
  3. http://www.ahsc.health.nb.ca/Patients/HealthInformation/EmergencyHealthServices/heat_related_illnessfr.shtml
  4. http://www.topsante.com/bioencyclopedie/view/symptome/insolation


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.