Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

Souffrez-vous d’hypersensibilité environnementale ou d’électrosensiblité?

En 2007, 3 % des Canadiens affirmaient avoir reçu un diagnostic de SCM (sensibilités chimiques multiples) de leur médecin, selon Statistique Canada. EtHypersensibilité produits nétoyages en 2004, dans le cadre du premier sondage national américain en la matière, 11,2 % des Américains disaient éprouver une hypersensibilité inhabituelle à des produits ménagers et autres. Les symptômes sont très vastes, ce qui rend le diagnostic très difficile. Notons certains symptômes qui affectent les personnes hypersensibles : maux de tête, sifflements dans les oreilles, fatigue chronique, vertiges, fibromyalgie, allergies, asthme, troubles de concentration etc…

Les personnes aux prises avec des hypersensibilités multiples aussi appelées « polytoxicosensibles » sont en général des adultes âgés entre 18 et 55 ans qui, lorsqu'exposés à des odeurs fortes ou à des produits chimiques, ressentent un ensemble de symptômes neuropsychologiques, respiratoires, cardiaques, digestifs, cutanés, etc.1

En 1999, 34 chercheurs nord-américains adoptèrent la première définition consensuelle de la « Sensibilité Chimique Multiple ». Bien qu’elle ne soit pas reconnue officiellement par l’OMS, elle a été publiée dans la revue scientifique Archives of Environmental Health et est la plus citée par les scientifiques. Selon cette définition, il s’agit d’un syndrome chronique dont les symptômes sont reproductibles suite à des expositions chimiques à des doses plus faibles que celles qui sont normalement tolérées. Ces symptômes sont multisystémiques, car ils touchent plusieurs organes, et ils s’atténuent ou disparaissent lorsque l’on cesse de s’exposer aux diverses substances chimiques non apparentées qui les déclenchent.

En plus des hypersensibilités déjà mentionnées, il y a celles aussi provenant des champs électromagnétiques : Wi-Fi, antennes radio, micro-ondes, etc… La plupart des gens qui ont des sensibilités chimiques multiples sont aussi électrosensibles. Les champs électromagnétiques de basses et de hautes fréquences peuvent être considérés comme génotoxiques, c’est-à-dire susceptibles d’apporter des réactions inflammatoires et changer le fonctionnement du système immunitaire.2

Notons qu’il existerait une relation entre la présence de métaux lourds, de bactéries, de parasites, de malabsorption intestinale, d’allergies/intolérances, ainsi que certaines infections chez les personnes souffrant de symptômes d’hypersensibilité environnementale. En ce qui concerne les produits d’entretien quotidien, les assouplisseurs sont considérés comme les plus toxiques puisqu’ils peuvent affecter le système nerveux central. Les ingrédients contenus dans ceux-ci ainsi que dans certains autres produits ménagers sont les suivants : chloroforme, alcool de benzyle, acétate d’éthyle, alpha-terpinéol. Parmi les symptômes du système nerveux central relatifs à leur exposition, on peut retrouver : vertiges, désorientation, maux de tête, saute d’humeur, infertilité, nausées, douleurs au cou, perte de mémoire, irritabilité, confusion, sclérose en plaques et l’hyperactivité.3

En naturopathie, plusieurs solutions peuvent être envisagées pour venir en aide à ces personnes. En premier lieu, il faut bien sûr éviter tous produits qui déclenchent les crises en assainissant l’air. Chez les électrosensibles, le fait de s’éloigner de la source ou d’en diminuer l’exposition peut diminuer les symptômes.

Des changements dans le mode de vie ainsi qu’un programme de détoxification personnalisé peuvent grandement améliorer la qualité de vie chez les personnes souffrant d’hypersensibilité.

Au plaisir !

InfoNaturel.ca le 25 avril 2013, consultez mon profil : Marie Michèle Breton, Naturopathe agréée

www.manaturopathe.ca

Membre de l’association des naturopathes agréés du Québec

Cette chronique ne sert aucunement à établir un diagnostic et ne remplace pas une intervention médicale de première intention.

 

1 Source : André Fauteux, La Maison du 21e siècle, info@21esiecle.qc.ca

2 International Agency for Research on Cancer

3 Identification of polar volatile organic compounds in consumer products and common microenvironments,


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.