Naturopathie

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

   

FEU SAUVAGE (Herpès labial)

Par Lise Guénette, ND.A.

Communément appelé “ feu sauvage ”, l’herpès simplex de type 1 se manifeste par l’apparition de plusieurs petits boutons regroupés en cloques remplies d’un liquide riche en virus. Après quelques jours, l’éruption sèche et forme une croûte. Le plus souvent, l’herpès se produit sur le bord d’une lèvre, parfois à l’intérieur de la bouche, sur le nez, le menton ou une joue, et même la cornée de l’œil. Quant aux poussées herpétiques génitales et de l’herpès néonatal, c’est l’herpès simplex de type 2 qui en est généralement responsable.

Pour des milliers de personnes aux prises avec le virus de l’herpès, une exposition prolongée au soleil, une grande période de fatigue ou de stress, les changements de saison, un état fiévreux, un débalancement hormonal, un effort physique intense, un choc émotif important, peuvent être des éléments déclencheurs d’une ou de plusieurs poussées herpétiques.

Presque toujours (90 à 99% des cas), le virus de l’herpès s’insinue sans bruit dans l’organisme, au contact d’une personne atteinte. Puis, le virus chemine le long d’un nerf sensitif jusqu’à atteindre le ganglion nerveux qui lui correspond, où il “ dort ” pendant des mois, voire des années. Et un jour, alors que les défenses immunitaires sont abaissées, le virus se réactive, rebrousse chemin par le même nerf pour provoquer une poussée éruptive à la surface de la peau. Démangeaisons, plaque rouge, vésicules herpétiques, cicatrisation… l’ensemble de la poussée dure environ une semaine et le virus repart s’endormir dans ses ganglions douillets jusqu’à la prochaine fois!

Le virus de l’herpès est contagieux dès l’apparition des signes précurseurs (sensation de brûlure, de démangeaisons, de picotements ou d’engourdissement) et peut le demeurer de quatre à huit jours selon le cas. La transmission du virus de l’herpès se fait par contact direct avec des lésions ou des sécrétions contaminées, comme la salive, les larmes ou les sécrétions génitales.

Pour prévenir l’infection, il faut éviter d’entrer en contact direct avec la zone infectée ou utiliser des ustensiles ou des objets ayant été en contact direct avec la zone touchée.

Pour maintenir un système immunitaire fort, aider à garder le virus de l’herpès « endormi », il est recommandé de faire régulièrement des “ cures ” anti-virales de deux à trois semaines en utilisant des extraits de plantes (astragale, drosera, hydraste, échinacée purpura) et des champignons médicinaux, comme le coriolus, dont les propriétés anti-virales permettent d’inhiber la maturation du virus.

Lors d’une poussée herpétique, certaines formules homéopathiques prises à toutes les heures et appliquées sur le site dès la sensation de picotement, peuvent aider à stopper la progression du virus. Pour soigner la plaie, l’argile, appliquée en cataplasme durant la nuit, s’avère aussi très efficace. Elle empêche la plaie de couler et de s’étendre tout en accélérant la cicatrisation. Le jour, pour compléter les soins, vous pouvez appliquer un peu de vitamine E ou un baume à lèvres riche en lysine ou en huiles essentielles cicatrisantes et anti-virales.

Le virus de l’herpès raffole des aliments riches en arginine, un acide aminé contenu dans le chocolat, les arachides, les noix de cajou et de Grenoble, les amandes, les lentilles, les graines de tournesol et de sésame. En période de crise, il est recommandé de les éviter. D’autres aliments doivent être consommés avec modération : la noix de coco, l’orge, le maïs, l’avoine, le blé, les choux de Bruxelles et le café. Par contre, un régime alimentaire riche en lysine préviendrait la réactivation du virus. Augmentez votre consommation de produits à base de soya (incluant le tofu), de poisson, de volaille, de produits laitiers écrémés, de fèves germées, de levure alimentaire, de légumineuses, de fruits et de légumes, de thé vert, de jus de pomme, de canneberge et de poire.

Diverses études ont démontré que la lysine peut être efficace pour réduire la fréquence des poussées et la durée des symptômes. Il est également possible de se procurer sur le marché de la lysine sous forme de supplément alimentaire.

Lise Guénette  ND.A. – InfoNaturel.ca - produits naturels8 juillet 2009

Consultez mon profil pour plus d'information ou mon site personnel au www.vinplaisirsetsante.com


« Retour
   

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.