Actualité

Articles

A-   A+   Envoyer cette page à un ami

Arthrite

Flash document santé

Par: Mario Chaput, naturopathe, NDA

Les différentes formes d’arthrite, de tendinites et autres inflammations des structures articulaires ou musculaires deviennent trop souvent chroniques. Quand ces inflammations ne se résorbent pas rapidement, elles tendent à provoquer une sclérose des tissus et des calcifications locales (dépôts calcaires). Quelques exemples de ce phénomène : la fasciite plantaire qui donne naissance à l’épine de Lenoir, la tendinite calcifiée, les ostéophytes se formant lors de l’arthrose, les déformations articulaires associées à l’arthrite, la perte de mobilité associée à la fibromyalgie, etc. Cette situation entraîne une perte de mobilité des structures articulaires et musculaires, qui gêne le libre mouvement, sans raideur, sans ankylose et sans douleur. On pourrait visualiser cette situation comme une couture refaite à répétition, pour réparer une pièce de vêtement brisée.

Avec le temps, il est possible que les réparations multiples entraînent une perte de souplesse du vêtement, devenant moins fonctionnel…

Outre les ajustements réalisés en ostéopathie ou en fasciathérapie, afin de mobiliser les tissus où siège l’inflammation et d’y éliminer les structures cicatricielles responsables de la perte de mobilité (fibrine, calcifications, adhérences), des recommandations naturopathiques de base s’imposent.

Les protéases sont des enzymes naturellement présentes dans certains aliments. L’ananas, le kiwi, la figue fraîche, la papaye sont quelques exemples d’aliments riches en protéases. Les travaux des docteurs Hans Neiper, Sven Neu et Karl Rasenberger démontrent tous comment les protéases arrivent à mobiliser les vieux dépôts de toxines riches en fibrine, calcaire, adhérences et autres déchets sclérosants. Les protéases arrivent ainsi à conserver ou à améliorer la mobilité et la souplesse des articulations et des muscles touchés par l’inflammation chronique. Il arrive que le naturopathe fasse également appel à des préparations à base de protéase telles que : Inflamex forte de Phyto-Santé. Parmi les autres substances naturelles utiles, on note : la silice, l’Arnica, les acides gras Oméga-3, certaines plantes (Triticum repens, Garance…), etc.

Il est également capital de se limiter dans la consommation de fritures et de gras trans (huiles hydrogénées), car ces aliments favorisent la sclérose des tissus inflammés. Il en va de même pour les excès d’aliments acidi-fiants (alcool, sucre, café, vinaigre, charcuteries, viandes froides, etc…), qui favorisent les calcifications anormales.

InfoNaturel.ca le 10 septembre 2012 – Flash document santé

« Retour

Les contenus diffusés sur InfoNaturel  sont informatifs et ne constituent aucunement une recommandation de traitement préventif ou curatif, ordonnance ou diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels. L'information ne représente pas un avis médical et ne vise pas à remplacer l'avis d'un professionnel qualifié ou à s'y substituer.

En cas de malaise ou de maladie, consultez un professionnel de la santé reconnu.

Avant de consulter ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et vous êtes en accord avec ses modalités. Si vous n'y consentez pas, cliquez ici
La reproduction des textes est permise mais vous devez inscrire la mention : Extrait du site www.InfoNaturel.ca , la reproduction d'images, des vidéos et trame audio est strictement interdite.

Publicités Google et BiokPlus, Les renseignements diffusés sur InfoNaturel ont pour seul but de fournir de l’information aux visiteurs du site.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.